Les différentes méthodes de culture du CBD

Les différentes méthodes de culture du CBD

Dans la production de produits de CBD, le mode de culture fait partie des critères à considérer pour détenir des produits de qualité. En effet, chaque procédé a ses caractéristiques, ses avantages, ainsi que ses inconvénients. Il faut savoir que la technique choisie peut avoir un réel impact sur le produit final. Découvrez ainsi quelles sont les différentes méthodes de culture du CBD.

La méthode en extérieur ou culture outdoor : l’environnement naturel 

champ de chanvre

La technique en extérieur est la plus ancienne dans la culture du chanvre. Toutefois, il s’agit d’une technique encore très appréciée de nos jours. 

Définition 

La culture de CBD outdoor est un système qui consiste à faire pousser les plantes de chanvre sur un terrain. Le procédé permet alors aux plantes d’évoluer dans un cadre naturel. 

Ce type de culture est l’approche la plus traditionnelle dans la production de chanvre. Réalisée à l’air libre, elle n’est toutefois pas considérée comme une culture sauvage. Il faut savoir que les producteurs font attention à bien respecter les conditions de culture. Cela leur permet ainsi d’obtenir des fleurs de CBD de grande qualité. 

Contrairement à la culture indoor, celle en extérieur est plus naturelle et plus écologique. En effet, la méthode ne nécessite aucun équipement spécifique et n’a donc pas d’impact sur l’environnement.

Les avantages 

L’un des principaux atouts de ce système est son cadre naturel. En effet, en extérieur, les fleurs de chanvre peuvent profiter d’une intensité lumineuse adéquate. Cela permet de favoriser leur croissance et d’améliorer leur résistance. Les rayons solaires sont également très bénéfiques pour les plantes. Un atout intéressant pour la production du cannabidiol. 

Ensuite, la culture outdoor permet aussi aux arômes et aux saveurs de mieux s’exprimer. Cela est dû au fait que les fleurs se développent dans un environnement dominé par des éléments naturels : arbres, soleil, fleurs… Il s’agit d’un excellent atout, car il permet d’obtenir plusieurs variétés de saveurs. 

Par ailleurs, la culture en extérieur est une méthode bien moins coûteuse. Elle requiert moins de main d’œuvre, moins d’équipement et aussi moins d’apport en nutriments. Enfin, le procédé permet de profiter d’une production plus abondante, puisqu’il est possible de planter des millions de plants de chanvre.  

Les inconvénients 

Si l’environnement naturel est le principal atout de la culture outdoor, c’est aussi son principal inconvénient. En effet, en étant cultivé à l’air libre, les plants de Chanvre sont fortement exposés aux aléas climatiques (variation de température, orage, neige, grêle…). Ils doivent aussi faire face à d’autres agressions externes telles que les insectes nuisibles. 

Par ailleurs, si les fleurs produites sont plus résistantes que celles en intérieur, elles sont néanmoins susceptibles de contracter une maladie. En outre, la culture en extérieur est plus longue que les autres. En effet, avec ce procédé, la récolte ne se fait qu’une fois par an. 

Enfin, pour compenser ces différents aléas de la culture en plein air, les producteurs peuvent utiliser des pesticides ou des engrais chimiques. 

La méthode en intérieur ou la culture indoor : la culture contrôlée 

Moins ancienne que la culture outdoor, cette technique connaît une popularité grandissante. Il faut dire que ce procédé propose des avantages intéressants. 

Définition 

La méthode consiste à cultiver des plantes à l’intérieur. Le procédé se réalisé dans un hangar, un entrepôt ou une chambre. Le lieu de culture est établi de manière à ce que les plants de chanvre disposent des conditions nécessaires pour se développer. Cela offre ainsi l’avantage d’avoir un environnement contrôlé. 

Les avantages 

De nombreux producteurs ont aujourd’hui recours à la culture indoor en raison des nombreux avantages qu’offre ce procédé. 

Tout d’abord, cette démarche est une excellente technique pour avoir un contrôle optimal sur le développement des fleurs. Il faut savoir que durant toute la croissance, il est possible de maîtriser les différents paramètres : luminosité, température et humidité. 

Ensuite, un autre avantage de cette méthode est que les fleurs de chanvre sont à l’abri des agressions extérieures. On peut citer parmi ceux-là les bouleversements météorologiques, l’envahissement d’insectes nuisibles ou encore les maladies. 

Par ailleurs, étant donné que le nombre de fleurs est limité, il est plus facile d’en prendre soin. Il est donc plus facile d’apporter la quantité d’engrais nécessaire. Enfin, une fois que tous ces paramètres sont réunis, il est possible d’avoir des fleurs de CBD de qualité. 

Les inconvénients 

Si elle offre de nombreux intérêts, la culture en intérieur présente également certains inconvénients. L’un des principaux soucis est que la quantité de plantes à cultiver est limitée. Si la culture dans une zone extérieure permet d’obtenir des centaines ou des milliers de fleurs, cela n’est pas possible en intérieur. 

De plus, en le cultivant à l’intérieur, les fleurs de CBD ne peuvent pas profiter des bienfaits de l’environnement naturel. Il s’agit notamment des facteurs tels que la pluie, le vent, les rayons de soleil ou encore les engrais naturels. 

La méthode de culture greenhouse : le compromis 

La culture greenhouse est un compromis entre le système intérieur et extérieur. Cette technique consiste à cultiver les fleurs CBD sous serre. Il combine ainsi les atouts des deux procédés mentionnés précédemment. 

Il s’agit d’un procédé hybride, à mi-chemin entre la culture indoor et extérieure. Il hérite ainsi de l’aspect naturel de l’outdoor et du cadre contrôlé de l’indoor. 

Les avantages 

culture hydroponique

Avec la culture greenhouse, les producteurs de CBD peuvent avoir le contrôle total de l’environnement. Les fleurs de CBD bénéficient effectivement de la lumière naturelle tout en étant à l’abri des aléas climatiques : neige, pluie, froid, etc. Il s’agit d’un atout intéressant pour favoriser le développement des plants de chanvre. 

En évoluant dans un cadre maîtrisé, il est plus facile de contrôler l’apport en eau et donc le niveau d’humidité. Cela est possible en ayant recours par exemple à la culture hydroponique.

Avoir une maîtrise de ces paramètres permet alors d’avoir un rendement plus important. De plus, il s’agit d’une technique respectueuse de l’environnement, puisqu’elle partage les mêmes caractéristiques de la culture outdoor. 

Les inconvénients 

La culture greenhouse, associant technique indoor et outdoor, présente également certains inconvénients. En effet, tout comme les fleurs cultivées en extérieur, celles en greenhouse sont exposées à certaines maladies et parasites. 

De plus, dans une serre, il n’est pas possible d’avoir un contrôle sur la durée d’exposition à la lumière. Il faut savoir que dans une chambre de culture, il est possible d’alterner la lumière artificielle et la lumière solaire. Ce qui n’est pas le cas dans une méthode greenhouse. 

En conclusion, il existe trois types de méthode pour la culture du CBD, dans le cadre légal. Chaque technique offre des avantages comme des inconvénients. Le plus important est de choisir une technique dont les caractéristiques correspondent aux objectifs de culture.

Articles similaires

Pourquoi l’Icerock a-t-il un taux de CBD si élevé ?

Pourquoi l’Icerock a-t-il un taux de CBD si élevé ?

Fleurs de CBD Hydroponique : Avantages de la culture hors-sol du CBD

Fleurs de CBD Hydroponique : Avantages de la culture hors-sol du CBD

Comment consommer la Moonrock de CBD ?

Comment consommer la Moonrock de CBD ?

Quelle huile de cbd puissante choisir ?

Quelle huile de cbd puissante choisir ?

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *